Histoire de la bibliothèque

Original location of the St-Malo Branch at the residence of Albert & Therese Morin
Emplacement original de la succursale de Saint-Malo à la résidence d’Albert et Thérèse Morin.

Un travail inlassable a commencé en 1961 lorsque des membres de la communauté ont adressé une pétition à la MR de DeSalaberry pour qu’elle crée une bibliothèque. M. René Prefontaine a fait valoir les avantages de la création d’une bibliothèque régionale en collaboration avec le Village de St-Pierre-Jolys. Le 12 novembre 1961, le Village de St-Pierre-Jolys et la MR de DeSalaberry ont adopté les règlements d’établissement conformément à la ” Loi sur les bibliothèques publiques de 1954 “. La Bibliothèque Régionale Jolys Regional Library (JRL) a été la première bibliothèque régionale bilingue établie au Manitoba.

La toute première réunion du conseil d’administration a eu lieu le 14 février 1962. M. René Prefontaine a volontairement offert ses services pour renforcer la délégation de la bibliothèque à la bibliothèque provinciale.

Les personnes suivantes étaient présentes :

  • Président élu du conseil de la bibliothèque – M. Fernand Lavergne (St-Pierre-Jolys)
  • Secrétaire temporaire – Mme Leontine Tessier (St-Pierre-Jolys)
  • Elizabeth Grant (Otterburne)
  • Fernand Berard (MR de DeSalaberry)
  • Wilfred Gosselin (St-Malo)
  •  René Prefontaine

Otterburne branch located at the Otterburne School

Branche d’Otterburne située à l’école d’Otterburne.

Mlle Cécile Berard a été la première bibliothécaire embauchée en avril 1962.

De nombreuses heures de préparation et de travail ont été consacrées à l’ouverture officielle de la bibliothèque à St-Pierre-Jolys le 7 avril 1963. La bibliothèque était située dans l’immeuble “Ma Dame” appartenant aux Dotremonts. L’ouverture de la succursale de Saint-Malo, à la résidence d’Albert et Thérèse Morin, ainsi que de la succursale d’Otterburne, située dans l’ancienne école, a suivi. À la fin de la première année, la collection de la JRL comptait 3500 livres, dont 75 % de documents français.

En 1967, la succursale principale a été déplacée au Collège St-Pierre. Notre partenariat est le plus ancien exemple de bibliothèque publique logée dans une école au Manitoba. La JRL a également été la première à établir un échange de livres bilingue avec les bibliothèques de St-Rose du Lake et de Transcona.

Après avoir fonctionné pendant 12 ans, la succursale d’Otterburne a fermé ses portes en même temps que l’école.

Au fil des ans, de nombreux programmes et services ont été offerts. En 1979, la toute première heure du conte a eu lieu, et est restée un programme très important offert aux petits de la communauté. Avec la démolition de l’ancienne église située à St-Pierre-Jolys, les paroissiens ont eu besoin d’un local temporaire. Heureusement, la bibliothèque a pu les aider jusqu’à ce que la construction de la nouvelle église soit terminée.

Main branch located in St-Pierre-Jolys used as a church from 1979 to 1983

La succursale principale de St-Pierre-Jolys a servi d’église de 1979 à 1983.

La succursale de St-Malo a déménagé plusieurs fois, de chez M. Morins à Rosaire et Léa Marcoux, puis au Chalet Malouin, jusqu’à son emplacement actuel à l’école St-Malo.

Au cours des 60 dernières années, la bibliothèque a dû se développer et changer pour satisfaire ses usagers et s’adapter aux normes de l’industrie. Les années 90 ont vu d’énormes améliorations avec l’utilisation des ordinateurs et l’introduction d’Internet. En 1994, l’ensemble de la collection a été transformé en un système de catalogue automatisé. Il s’agissait d’une entreprise énorme, car à cette époque, la JRL comptait plus de 28 000 livres. Avant cela, tous les livres de la bibliothèque étaient catalogués manuellement à l’aide d’un système de cartes, ce qui demandait beaucoup de temps et de travail. En 1996, l’installation d’ordinateurs publics et l’accès à l’internet ont été une avancée bienvenue pour les usagers.

Pendant 60 ans, la JRL s’est efforcée de mieux servir les membres de la communauté. En 2020, avec le début de la pandémie de COVID-19, nous avons mis en place encore plus de services, tels que des services de bibliothèque virtuelle pour les personnes âgées ainsi que le ramassage en bordure de trottoir.

Inside view of the Otterburne branch

Vue intérieure de la succursale d’Otterburne

C’est avec des citoyens informés, que les gens peuvent mieux s’enrichir et s’épanouir en utilisant l’information et les connaissances disponibles, et que la bibliothèque publique est le point central de la communauté pour les associations et les idées formelles et informelles.
Nous nous efforçons de fournir des documents et des services au citoyen individuel, aux organisations communautaires, aux agences gouvernementales et sociales, ainsi qu’aux entreprises et à l’industrie. Ses ressources et services doivent être accessibles à l’ensemble de la population, indépendamment de l’âge, du sexe ou de la condition physique ; indépendamment du statut économique, ethnique, religieux ou politique. Ses services doivent être disponibles dans les deux langues officielles, le français et l’anglais. En tant qu’institution de service public, la Bibliothèque doit s’adapter au changement pour retrouver un rôle pertinent dans la société. Ses services doivent aider les gens à s’adapter à des situations en constante évolution dans leur vie.